Personnaliser ses photos numériques en noir et blanc #3 - la décomposition des canaux RVB

Cet article fait suite à 2 articles d’Eric Gindre : Personnaliser ses photos numériques en noir et blanc #1- les bases et  Personnaliser ses photos numériques en noir et blanc #2 - les filtres.

Couleurs originales
Une autre méthode consiste en la désaturation des couleurs par chaque canal RVB (Rouge, Vert, Bleu) associés à une image JPEG.
Le résultat est sensiblement identique aux filtres type argentique à ceci près que la nuance est moins fine, l'effet étant plus radical. Le canal de chaque valeur absorbera tout ce qui n'est pas de la valeur ou approchant (donc noircira un maximum).

Canal ROUGE
Canal VERT
Canal BLEU

Les canaux RVB sous Gimp

Sous Gimp il est possible soit de la décomposer par canal et par calque en une nouvelle image, soit en modifiant directement les 3 canaux par mixage (comme Photo Elements) sur la même image (option Mixer). La première technique a l'avantage de pouvoir ensuite jouer sur l'opacité des calques de chaque canal décomposé afin d'apporter le dosage entre l'absorption ou le rendu de chaque nuance de couleur.

Exemple de traitement par décomposition en calques



Reprenons notre photographie support de l'article précédent.

Décomposons-là avec Gimp en 3 calques RVB :
menu couleurs -> composant -> Décomposer

Résultat de décomposition sans traitement










On note tout d'abord que les calques sont à 100% d'opacité et que le calque rouge prend le dessus, puisque au en haut de la pile. Tester le résultat de chaque calque en les enlevant de l'affichage (cliquer sur l'icône de l’œil). On s'aperçoit rapidement que le calque vert et un peu celui du bleu sont les meilleures combinaisons. Nous allons donc jouer sur l'opacité de ces 2 calques en ignorant partiellement le rouge. Pour cela, descendons le calque rouge tout en bas afin de positionner cette valeur claire en arrière plan. Puis indiquer une opacité d'environ 80 % pour les les calques verts et bleu.

Résultat après traitement de l'opacité et de l'ordre des calques










Dernière touche
Il reste encore à peaufiner la courbe pour chaque canal afin d'accentuer les valeurs tonales et contraster au mieux le rendu de la photographie. Notamment en jouant sur la réduction des zones vides des niveaux et/ou  en jouant sur  celui de la courbe de couleur.
Écrêtage des valeurs faibles des hautes lumières
Resserrage vers la gauche du spectre
Version finale














Il faut garder à l'esprit que contrairement au traitement précédent qui était non destructeur (car manipulation avec le fichier raw), celle-ci est réductrice car elle travaille à partir d'un fichier jpeg déjà dégradé par nature. Plus on apportera de soin au traitement et moins la photographie finale sera altérée.

Il existe quantité d'autres procédures de transformation en noir et blanc d'une image avec plus ou moins de succès. Citons en vrac :


Chacun devra choisir la méthode qui lui convient le mieux en testant les différentes possibilités, l’essentiel étant de valider à terme son mode opératoire. Celui-ci  est indispensable si on veut marquer ses photos de sa patte (sa touche) photographique personnelle.

Pour approfondir vous pouvez lire : Convertir une image couleur en image noir et blanc avec Gimp

Lire les articles complémentaires