Personnaliser ses photos numériques en noir et blanc #2 - les filtres

Cet article fait suite au premier article d’Eric Gindre : Personnaliser ses photos numériques en noir et blanc #1- les bases.

Les filtres en argentique


En argentique, il était courant d'utiliser des filtres de couleurs soit pour renforcer une valeur tonale, soit pour l'annuler. Par exemple l'emploi d'un filtre rouge renforçait le bleu du ciel et augmentait le contraste avec les nuages. Concrètement, le filtre optimise la couleur source (bleu, vert, rouge) et annule l’effet de sa couleur complémentaire (et valeurs proches).

Couleurs originales

Couleurs Originales
Conversion N&B simple








Noir et blanc avec filtre rouge 

La couleur verte et les valeurs proches sont presque complètement absorbées (gris foncé et noir) tandis que les valeurs de gris pour les couleurs orange et rouge restent approximativement les mêmes (comparaison avec la conversion simple)

Noir et blanc avec filtre vert

Le rouge est complètement absorbé tandis que les valeurs pour le bleu et le vert restent les mêmes.


Pour approfondir le sujet, lire : La représentation de la couleurs sur une pellicule en noir et blanc

Les filtres en post-traitement

Il semble inutile avec un Appareil Photo Numérique (APN) d'employer de tels filtres surtout si on enregistre les images en raw.  Le seul intérêt peut être l’envie d’expérimenter ou de créer une approche personnelle. Par contre, il est intéressant de reproduire un tel rendu en post-traitement. Les éditeurs de logiciels ne s'y sont pas trompés et proposent cette fonctionnalité.

Cette transition fut pour moi le premier pas car j'ai beaucoup usé des filtres jaune et rouge à l'époque. Canon offre le logiciel d'édition  DPP (Digital Photo Professionnal) qui possède un réglage simple de ce type. Adobe Lightroom 5 propose également des profils de réglages simulant ces filtres physiques.

Je ne suis pas sûr que le logiciel Capture NX2 de Nikon possède ces fonctionnalités. A voir avec les adeptes.  Il faudra aussi vérifier si ces possibilités existeront dans le futur logiciel NX-D (gratuit).


Exemple avec DPP

Cliché original
Essayons maintenant d'appliquer ce traitement à une photo que j'ai choisi volontairement à dominante rouge/orangé pour simplifier un peu la compréhension du principe...

Passage en "monochrome" simple
Dans DPP sous l'onglet [raw] transformer l'image en mode monochrome par le menu déroulant du bloc [style d'image]. Equilibrer un peu l'histogramme en déplaçant le curseur de gauche (basse lumière) vers la droite le cas échéant, l'idéal étant d'avoir la même distance entre les 2 curseurs et l'histogramme au centre.

Puis essayer les différents filtres à votre disposition, sachant qu'avec la dominante rouge/orange on se doute bien que les filtres proches de ces tonalités vont aplatir et éclaircir le cliché tandis que le vert (la complémentaire) va absorber donc nuancer au maximum de gris foncés et de noirs le sujet.

Filtre Jaune
Filtre orange
Filtre rouge
Filtre vert














Version finale retouchée








Le choix du filtre vert se confirme. Il suffit alors de renforcer les nuances foncées en augmentant les ombres (curseurs à gauche) tout en appuyant un peu les hautes lumières (curseur luminance sur la droite). Une pointe de contraste en plus et le tour est joué.

Découvrez le logiciel  DPP avec :

Lire les articles complémentaires